REDUCTION IMPOTS

Comment réduire ses impôts avec la loi Malraux ?

Pour ceux qui affectionnent le placement dans la pierre mais qui souhaitent voir leur impôt réduits, la meilleure solution est de se tourner vers la loi Malraux.  C’est un concept qui permet un investissement dans un immobilier ancien qui nécessite des travaux de rénovation avant de le mettre en location pour les 9 prochaines années.  Voici quelques arguments qui peuvent inciter les investisseurs immobiliers indécis à opter pour la loi Malraux.

Un accès plus facile

Avant, le dispositif Malraux était uniquement destiné aux contribuables ayant des moyens financiers considérables qui avaient la possibilité d’investir dans des logements spacieux nécessitant d’importantes restaurations. Ce n’est plus le cas actuellement, puisque la loi Malraux a été démocratisée. Les investisseurs peuvent de nos jours peuvent bénéficier du dispositif en se procurant un deux-pièces d’une valeur de 150 000 euros avec frais de travaux compris.

Une localisation plus avantageuse

Les immobiliers profitant du dispositif malraux sont généralement localisés dans les zones préservées étant donné leur caractère architectural et historique. Dans la majorité des cas, ces biens anciens à rénover sont implantés à quelques minutes  du cœur de la ville. Par leur qualité singulière, leur restauration est effectuée des artisans confirmés et sous la surveillance vigilante d’un architecte de bâtiments.

D’importants avantages fiscaux

Le dispositif Malraux permet à ses adeptes de profiter d’énormes avantages fiscaux. Ces derniers sont de 22% pour un  ZPPAUP et de 30% pour des immobiliers dans les zones sauvegardées avec un frais de rénovation plafonné à 100 000 euros. Les contribuables bénéficiant de ce dispositif peuvent faire une économie de 30 000 euros d’impôts annuellement au maximum.

Un système locatif plus libéré

Le dispositif Malraux est conditionné par un investissement dans l’ancien avec des travaux de rénovation en complément. Le bien devra servir de logement principal durant la période de location qui est fixée à 9 ans. A l’inverse du dispositif Pinel, la loi malraux n’exige pas un plafond de loyers. Par ailleurs, les biens exceptionnels peuvent être proposés à des loyers plus supérieurs à ceux appliqués sur le marché.

Des biens modernes aux charmes anciens

L’une des particularités du dispositif malraux est qu’il concerne des bâtisses anciennes remodelées  en neuves. Effectivement, les anciens bâtiments profitant du dispositif bénéficient de tout le confort moderne tout en gardant leur caractère d’auparavant.

Sur le long terme, la loi Malraux est plus avantageuse. Au fil du temps, les biens rénovés prendront de la valeur et permettront aux propriétaires de disposer de la plus-value au moment de la revente.